Digital Start-Up Master Class

Faire de la transformation digitale une réalité dans nos entreprises


En collaboration avec la Direction Générale du Développement de l’Industrie Numérique, Le Projet Femmes Jeunes Entreprenants et citoyenneté a organisé le « Digital Start-Up Master Class » à l’intentions des porteurs de projets digitaux. Du 28 au 30 août, une cinquantaine de jeunes entrepreneurs a pris part cette session initiée dans le but de consolider et de partager leurs expériences en création et gestion d’une start up digital prenant en compte les défis de développement durable au Burkina Faso.


La vente en ligne, les drones qui délivrent des poches de sang, l’arrosage automatique, les inscriptions en ligne pour les concours, le digital touche à tous les secteurs d’activités et entraine avec lui une certaine révolution. Cela explique l’engouement de la jeune génération d’entrepreneurs pour la digitalisation de leurs entreprises. Afin de les outiller au maximum, de canaliser de façon stratégique leurs efforts en la matière, le Projet Femmes Jeunes Entreprenants et Citoyenneté en collaboration avec la direction du développement de l’Industrie Numérique a initié le « Digital start-Up Master Class » du 28 au 30 août 2019 à Ouagadougou.


Trois jours durant de jeunes entrepreneurs venus de Ouaga et de Bobo Dioulasso ont prit part avec assiduité à ce master class organisé pour eux. En effet le ProFeJeC a initié cette activité dans le but de développer chez les participants esprit d’entrepreneur orienté vers le digital, innovant et citoyen. A cet effets des formateurs ont dispensé à leur égard différents modules que sont : la Transformation digital et secteurs porteurs dans le numérique ; La Conception et validation de son modèle de start up digital ; le Marketing digital, l’Open Source ; le Financement d’une start up digital et la Gestion d’une Start up digital. Ces différents modules vont permettre aux jeunes entrepreneurs de façon spécifique d’être en mesure : identifier et évaluer des opportunités de création d’entreprises technologiques ; de comprendre les principaux enjeux humains, techniques, commerciaux, environnementaux et financiers d’une stat up du digital ; d’acquérir des notions essentiels pour la gestion d’une start up digital ; de connaitre les leviers d’obtention de financement de son entreprise et de savoir comment booster la productivité d’une start up technologique.
Pour Carole Sanhouidi , promotrice de FemFaso, « cet séminaire est la bienvenue car il y a des choses que nous savions mais beaucoup que nous ne savions pas ; c’est donc pour nous le lieu de peaufiner aux mieux nos connaissances et surtout de faire du digital notre allié pour accroitre nos chiffres d’affaires ». Quant à Sarah Ouédraogo elle pense que « ce séminaire est un cadre proprice d’échanges afin d’impulser une nouvelle dynamique pour le digital dans notre pays, car nous manquons encore beaucoup d’opportunités en n’étant pas vraiment impliqué dans la transformation digitale surtout au sein de l’administration publique ». Des points pertinents que n’a pas manqué de relever les autorités présentes à cette formation à savoir la Directrice de l’Industrie Numérique, Maimouna Sawadogo et Romain Kaboré, Directeur du partenariat et du suivi des initiatives entrepreneuriales des jeunes.